écotourisme01

Comment faire de l’écotourisme ?

Nous avons tous envie de voyager, de faire de nouvelles découvertes et d’explorer des endroits magnifiques. Ce besoin toutefois nécessaire à l’épanouissement de l’homme se révèle porteur de plusieurs désastres non seulement sur l’environnement, mais aussi sur notre condition sanitaire. Puisqu’en voyageant nous polluons l’environnement, en y diffusant par la fumée des moteurs, plusieurs gaz à effet de serre. Et lorsqu’on regarde de près la situation climatique actuelle, il est bien plus qu’urgent d’intervenir en faisant le choix de méthodes radicales. Le tourisme qui contribue dans la plupart des pays au produit intérieur brut (PIB), doit faire l’objet de réformes pour offrir à tous les voyageurs une expérience poignante, en tant que défenseur de la nature. Certains établissements à vocation touristiques se sont déjà lancés dans cette voie, et ceux qui en font l’expérience n’en disent que du bien. Comment cela se fait-il ? Nous vous invitons à le découvrir à travers le présent article.

Choisissez un mode de déplacement moins polluant

écotourisme04Un voyage est comme une aventure dans laquelle vous, en tant que personnages écrivez une histoire faite de rencontres et d’apprentissage. Il est donc préférable de faire l’option des transports en commun pour un voyage de vacances. Ceci vous permet d’apprécier autrement le temps qui passe et les différents paysages qui se succèdent le long du trajet. Vous pouvez à défaut, décider de faire l’option de vous regrouper entre voisins pour réduire le nombre de véhicules à utiliser. Dans ce cas, il est préférable que vous évitiez d’utiliser la climatisation. Puisqu’elle induit une forte consommation de carburant et par conséquent une plus grande pollution de l’environnement. Privilégiez également les petites routes. Elles ont l’avantage de vous faire rouler moins vite et donc vous aident à diminuer la quantité de carburant consommée. Si la distance du trajet s’avère toutefois assez longue, il est préférable d’étendre proportionnellement la durée de votre séjour. Vous pouvez aussi penser à payer des taxes de compensation sur votre consommation de CO2. Elles sont généralement incluses dans les offres de plusieurs compagnies d’aviation.

Faites attention à votre consommation

écotourisme01L’une des ressources les plus exploitées lors d’un voyage reste sans aucun doute l’eau. Vous n’êtes cependant pas sans savoir que cette ressource vitale est très précieuse vu qu’elle n’existe pas en quantité proportionnelle pour l’ensemble du globe. Il est donc important que vous évitiez de la gaspiller. Mais comment procéder ? Faites l’option des douches rapides tout en faisant usage des produits de toilettes biodégradables (lessive, savons, etc.).Si vous séjournez dans un hôtel, il est préférable que vous réduisiez le nombre de serviettes à remplacer tout au long de votre séjour. Cela ne gêne en rien, vu qu’on ne lave pas quotidiennement nos serviettes chez nous. Pour ce qui est de l’énergie, pensez plutôt à un éclairage économique. Évitez de laisser les lampes et les appareils allument alors que vous n’êtes pas à l’intérieur. En pleine journée ;vous pouvez par exemple privilégier la douce lumière du soleil à celle des lampes. Prenez donc la peine d’ouvrir vos fenêtres tôt le matin et profiter de ce do précieux que vous fait la nature.

Vivez toutes les activités dans le respect strict de l’environnement

écotourisme03Ce n’est surement pas parce que la population locale adopte des pratiques très peu recommandables, que vous devriez aussi vous y mettre. Le respect de mère Nature passe par une bonne gestion des déchets. Évitez donc de jeter vos ordures un peu partout. Vous trouverez sans doute des endroits publics disposant de poubelles dans lesquelles vous pourrez les entasser. Faites le choix des produits locaux, aussi bien pour la consommation que pour l’hébergement. Vous contribuerez ainsi à réduire le cout de la pollution causée lors des transports de marchandises (par voie maritime ou aérienne). Pour les randonnées en forêt, nous vous recommandons le silence absolu. Certaines espèces sont très sensibles aux bruits. En plus, le calme vous permet d’apprécier autrement le spectacle. Évitez de vous retrouver complices des braconniers. La tentation est en effet très forte de penser à prendre avec soi un animal pour le retour. Mais ce faisant, vous contribuez à détruire l’écosystème local et à la disparition de certaines espèces. Nous vous recommandons donc de faire preuve de respect dans vos rapports avec la nature et avec la population locale.

écotourisme02Plusieurs labels sont aujourd’hui disponibles pour vous permettre de vivre la meilleure expérience du tourisme vert. Nous vous rassurons qu’il n’y a pas que des restrictions dans ce genre d’aventure. Vous prendrez du plaisir à découvrir la beauté d’un paysage et à pratiquer une multitude d’activités très intéressantes. Randonnées à pieds ou à vélo, escalade de montagnes, visites de musées, de parcs et bien d’autres encore. Que vous soyez seul ou en famille, l’expérience vaut vraiment le coup. Vous pouvez explorer internet pour découvrir la liste des meilleurs établissements intervenant dans ce secteur. Pour vous orienter dans le choix, nous vous conseillons de lire les avis ou de faire recours aux comparateurs. Ensemble, sauvons la nature !