Qui menace l’environnement ?

La crise environnementale est telle qu’aucun individu sur la planète ne devrait se soustraire de l’obligation morale d’apporter sa part d’actions à la résorption des effets de ces changements. L’homme, autrefois acteur majeur de la transformation des habitats naturels, se retrouve face aux conséquences de ses actes et doit y faire face impérativement. Mais avant de définir un cadre d’actions, il est bien important que chacun puisse identifier son niveau de responsabilité. Ceci aura pour avantage de nous aider à faire de nos activités quotidiennes des canaux à travers lesquels, nous transmettons à nos frères humains, ce message urgent. C’est précisément à cet exercice que nous vous convions à travers la lecture de cet article.

Les grandes industries

menace-environnement01Le premier aspect menaçant notre environnement c’est bel et bien la pollution. Si nous nous plaignons aujourd’hui de la qualité de l’air, de l’eau et même de la santé des êtres vivants, c’est parce que notre espace de vie a subi nombre de blessures qui n’ont pas été pansées conduisant ainsi à la crise actuelle. Pendant longtemps, les grandes usines, dans le désir de satisfaire un plus grand marché et par conséquent accroître leur revenu, ont intensifié leur production. Cette croissance dans la production allait de pair avec beaucoup plus de fumées nocives libérées dans l’atmosphère et plus de déchets déversés dans les mers et océans du monde. Aujourd’hui, les conséquences sont bien visibles de tous. L’air est chargé de métaux lourds et de gaz à effets de serre (perforant la couche d’ozone), les eaux sont pour la plupart très polluées entraînant des troubles physiologiques sur plusieurs espèces et par ricochet sur les écosystèmes. Vous convenez donc que nos besoins sans cesse croissants ont un effet direct sur l’environnement. Il serait donc préférable que les industries (quelle que soit leur taille) puissent s’alimenter en énergies vertes, et repenser leurs stratégies de gestions des déchets.

Les voyageurs

Quand nous voyageons, nous aimons bien la célérité du mode de transport. Beaucoup penseront donc à un vol en avion pour des destinations accessibles par voie terrestre. Saviez-vous qu’un avion émetprès de trois fois plus de gaz d’une voiture se déplaçantàégale distance ?Pourquoi donc faire des aller-retour incessants dans un laps de temps très court ? Si vous tenez pour autant à faire un voyage en avion, veillez à ce que la durée soit assez considérable. Vous éviterez ainsi une plus grande pollution de l’environnement. Si vous voyagez en voiture, vous pourriez vous passer de certaines fonctionnalités comme la climatisation qui consomme assez de carburant occasionnant plus de déchets rejetés dans l’air ambiant. Nous vous recommandons le choix des formules de transports en commun. En plus, ce mode de transport vous donc la possibilité de prendre du plaisir et de faire une expérience communautaire.

Les ménages

menace-environnement02Peu importe où que l’on vive sur la surface du globe, nous contribuons tous a la crise environnementale actuelle. Nous y avons participé à presque toutes les étapes de la construction de la maison. La pollution est présente lors du transport des matériaux de construction. Certains des meubles que nous utilisons à l’intérieur de nos maisons sont faits à base d’espèces végétales en voie de disparition. Même notre système électrique et notre climatisation sont de nature à contribuer au gaspillage des ressources énergétiques.À ceci s’ajoute une mauvaise gestion des déchets dans certaines maisons. Prenons tous autant que nous sommes l’habitude de faire du recyclage. Pour ceux qui en ont les moyens, opter pour les énergies renouvelables. Ceux qui ne le peuvent pas pourront à défaut se contenter d’acheter des lampes et appareils consommant moins d’énergie. Les parents devront également donner à leurs enfants une éducation axée sur le respect et la protection de l’environnement.

Les agriculteurs

Produire en quantité en vue de répondre aux besoins sans cesse croissants de nos états, c’est cette philosophie qui guide aujourd’hui bon nombre des producteurs intervenant dans le secteur agricole. Pour atteindre ces résultats, ils font recours à plusieurs techniques et méthodes qui pour la plupart reposent sur l’usage des pesticides et autres produits chimiques. Le résultat est considérable certes, mais l’impact sur l’environnement est très désastreux. Les sols s’appauvrissent, et les nappes phréatiques sont de plus en plus polluées. Ceci implique un niveau bas de sécurités par rapport à la qualité de l’eau que nous consommons. Quelques espèces vivantes dans les sous-sols sont aussi victimes de ces dégradations. La chaîne alimentaire des espèces qui leurs sont associées est ainsi perturbée et la conséquence est c’est tout l’écosystème qui prend un coup. Il serait donc préférable de penser à élaborer des produits bios pour assurer le rôle de protection et de nutrition des plantes. Le consommateur ayant son mot à dire dans la chaîne de production, nous vous proposons de vous approvisionner sur le marché des produits bios. Nous participerons ainsi à redonner à la terre un second souffle. Ensemble, nous pouvons parvenir à cette fin.